Rechercher
  • sandrinehairault

Comment rendre notre événement le plus éco-responsable possible ?

L'industrie de l'événementiel est sans aucun doute l'un des domaines qui pollue car c'est un secteur qui déploie beaucoup de moyens et de ressources sur une courte durée. Aujourd'hui, se poser la question de l'éco-responsabilité n'est plus une option.


Consciente de leurs impacts environnementaux, de plus en plus de structures mettent en place une démarche RSE (Responsabilité Sociétales des Entreprises). Cela désigne la pris en compte par les entreprises, sur base volontaire, et parfois juridique, des enjeux, environnementaux, sociaux, économiques et éthiques dans leurs activités. Cette démarche est utilisée notamment dans la conception des événements. Appliquer la démarcher RSE dans sa communication événementielle est aussi un moyen de communication de la part des entreprises afin d'améliorer leur image de marque.


Mais alors quelles sont les techniques à mettre en place pour que votre événement soit le plus éco-responsable ?


De nouveaux concepts green prennent place dans le secteur de l'événementiel. Dans toute votre organisation événementielle nous vous conseillons de sélectionner avec soin vos prestataires et fournisseurs.


  1. Le lieu de l'événement

Le lieu de votre événement à son importance. Privilégier un lieu qui se trouve à proximité de votre cible et vos participants. Cela permet de réduire le temps de route et donc les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l'air. Privilégier également un lieu qui se trouve à proximité des transports en commun et élaborer une communication autour de ça afin de sensibiliser vos convives. Vous pouvez aussi installe un système de covoiturage au sein de votre événement pour ceux qui viennent en voiture.


Concernant la salle, il existe des salles de réception qui sont sensibles à l'environnement notamment en étant équipées d'éclairage à basse consommation d'énergie. Pour le matériel de votre lieu, si vous pensez ne pas réutiliser le matériel, privilégiez la location plutôt que l'achat.


2. La restauration


La restauration est un autre domaine dans lequel vous pouvez mettre en place des actions RSE. lors des repas privilégier des prestataires locaux qui sont sensibles aux produits de saison, aux produits locaux et qui sont certifiés bio. De même, associez-vous avec des prestataires qui privilégient le circuit court et qui sont sensibles à l'anti-gaspillage.


Pour cela, vous avez aussi un rôle à jouer, soyez le plus précis possible quand vous communiquez le nombre d'invités à manger afin d'éviter le gaspillage alimentaire.


De plus, installer au sein de votre événement un tri sélectif avec un code couleur pour sensibiliser les personnes à faire le tri, de même dans l'espace traiteur. Utilisez de la vaisselle lavable et réutilisable ou de la vaisselle recyclable mais bannissez la vaisselle en plastique.


On vous joint ici le guide "pour une restauration événementielle durable" par ADEME.


3. Moyen de communication

Les goodies sont un bon moyen de communication mais c'est également un marché très polluant. Ces petits objets la plupart du temps en plastique sont distribués en grande quantité le jour J pour marquer l'événement et fidéliser les participants puis jetés une fois l'événement terminé. Aujourd'hui, il existe des alternatives pour trouver des goodies plus éco-responsables et plus durables tels que les éco-cup.


Concernant la communication de l'événement en lui-même, 92% des Français sont des utilisateurs d'internet en 2019, nous vous conseillons donc d'opter pour le format digital plutôt que les campagnes d'affichages papier.


4. Et après l'événement ?

Une fois votre événement passé, vous pouvez évaluer votre "bilan carbone". Pour ça, il existe des outils de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre qui permettent d'analyser l'impact d'un événement sur l'environnement que vous pouvez trouver très facilement en ligne. Pour cela, il faut prendre en compte toutes les consommations de gaz à effet de serres lié à l'énergie, à la restauration, aux déplacements (participants, bénévoles, partenaires) à l'hébergement, aux transports du matériel mais il faut aussi prendre en compte la consommation d'eau, d'électricité, d'énergie, de matières premières ainsi que les déchets générés par l'événement.


Dans un événement chacun à son impact sur l'environnement, c'est à chacun de faire en sorte de réduire son empreinte carbone que l'on soit organisateur ou participant de la manifestation.


Voici un exemple d'un bilan carbone d'une entreprise du secteur bancaire de 2330 salariés.




1 vue0 commentaire